Les effets de la crise covid sur le sommeil

Publié par Stéphanie le 15 mars 2024
La COVID 19 et son impact sur nos nuits et nos insomnies 903 vues

L’épidémie de Covid-19, et les confinements qu’elle a engendrés, ont indéniablement ébranlé nos modes de vie. Nos nuits aussi ont été chamboulées… Durablement… Depuis, les problèmes de sommeil ont augmenté en France et dans le monde. Insomnie, réveils nocturnes, rythme circadien perturbé, hypersomnie, cauchemars… L’infection par le coronavirus a des effets directs sur le sommeil…

Pire, la covid a déclenché une crise psycho-sociale, plutôt néfaste pour des nuits apaisées. Un nouveau terme a même fait son apparition : la coronasomnia. Quels sont les effets réels de la crise covid sur le sommeil ? Petit tour d’horizon de nos nuits en temps de confinement et après…

 

Le sommeil en temps de covid : les chiffres clé

La crise pandémique historique, que nous avons vécue, a laissé des traces indélébiles sur notre sommeil…

Le sommeil en temps de confinement

Les confinements, tout d’abord, ont complètement chamboulé nos rythmes de sommeil… Stress, inquiétude pour les proches, jonglage entre vie professionnelle et vie personnelle, école à la maison, temps d’écran décuplé, enfermement, manque de relations sociales, … Une situation, il faut bien l’avouer, qui a de quoi empêcher de dormir

D’après l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV), 3 personnes sur 4 ont connu des troubles du sommeil en mars 2020. Un véritable bond ! Cela représente 25 % de personnes de plus qu’en 2017. La Covid-19 et les confinements ont donc eu un impact sur le sommeil des Français.

 

Des troubles du sommeil durables

Malheureusement, ces troubles du sommeil, engendrés par les confinements, semblent s’être installés dans la durée… Le site de Santé Publique France met en lumière une enquête : l’enquête CoviPrev. Elle permet de suivre l’évolution des comportements et la santé mentale des Français, en lien avec la pandémie de Covid-19.

Le constat est sans appel : en décembre 2022, 69 % des Français déclarent avoir eu des problèmes de sommeil au cours des 8 derniers jours. Cela représente 19 points de plus, par rapport au niveau hors pandémie. Le lien entre la crise du covid et les troubles du sommeil semble donc assez évident. En parallèle, d’après cette enquête, 24 % des Français souffrent d’un état d’anxiété (+ 11 points par rapport au niveau hors pandémie). L’épidémie de Covid-19 a donc, selon cette enquête, engendré d’importants problèmes de sommeil et de stress.

Depuis la crise du covid, on voit apparaître de nouvelles catégories de personnes souffrant de troubles du sommeil :

  • Les professionnels de la santé médecins, infirmiers, urgentistes, pharmaciens, … Ils ont été directement impactés par la pandémie.

  • Les mamans de jeunes enfants : elles ont vu disparaître la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle durant les confinements.

  • Les enfants : leur rythme école-maison a été mis à mal en période de confinement.

Les rythmes des individus ont été profondément modifiés au moment du confinement… De mauvaises habitudes de sommeil ont été prises. Un état de stress s’est installé… Et les problèmes de sommeil perdurent chez certains.

 

Infection par la Covid-19 et troubles du sommeil

Vous avez été infecté par le coronavirus et vous souffrez depuis de problèmes de sommeil ? Il semble que vous ne soyez pas seul !

Les conséquences de l’infection par la Covid-19 sur le sommeil

Certains troubles du sommeil pourraient-ils être directement liés à l’infection par la Covid-19 ? Un lien difficile à établir ! Et pourtant, il apparaît que le covid peut créer des troubles neurologiques. Ceux-ci pourraient tout à fait avoir un impact sur le sommeil.

Ce virus, que nous commençons à mieux comprendre, touche directement les voies olfactives. Il peut ainsi facilement engendrer des problèmes de sommeil.

Le site d’Ameli.fr met en évidence les symptômes du « covid long » : fatigue, problèmes respiratoires, douleurs, troubles digestifs, anomalie des sens, problèmes oculaires, … Et mauvaise qualité de sommeil. Suite à une infection par la Covid-19, il semble donc que de nombreux Français aient connu des problèmes de sommeil de type insomnie, hypersomnie, micro-réveils

Covid 19 & crise sanitaire - Fatigue & impact sur le sommeil

L’impact du manque de sommeil sur le système immunitaire

De nombreuses études scientifiques ont démontré que le sommeil a un impact direct sur notre système immunitaire. Le réseau Morphée insiste bien : le sommeil permet de booster les défenses immunitaires et de limiter l’anxiété…

Le manque de sommeil augmenterait-il les chances de contracter la Covid-19 ? C’est bien possible… D’après une étude menée par l’INSV (Institut National du Sommeil de la Vigilance) en janvier 2021, les personnes contaminées par la Covid-19 avaient davantage de troubles du sommeil. L’INSV le rappelle : le manque de sommeil peut avoir un impact direct sur notre santé :

  • vulnérabilité aux infections ;

  • problèmes de poids ;

  • diabète de type II ;

  • maladies cardio-vasculaires ;

 

Stress et covid : les effets sur nos nuits

La pandémie de Covid-19 a créé une véritable onde de stress… Inquiétude pour la santé des proches, problèmes d’organisation, rythme quotidien chamboulé… Cet état d’anxiété général semble perdurer encore aujourd’hui et a eu un impact assez négatif sur notre sommeil.

 

Confinements et problèmes de sommeil

Le confinement a été un moment tout à fait inédit. Notre rythme de vie s’en est trouvé totalement modifié.

Heures de coucher et de lever décalées, beaucoup de temps passé devant les écrans, peu d’activités sportives, stress, manque de relations sociales… Voilà tout un cocktail explosif, propice aux troubles du sommeil.

L’état de désœuvrement, engendré par ces confinements, nous a conduit tout droit vers les écrans, même tard le soir.


 

Rappel : les écrans sont néfastes pour un sommeil de qualité

À cause de leur lumière bleue, les écrans empêchent la sécrétion de sérotonine, hormone indispensable au bon sommeil.


Incertitude et problèmes de sommeil

Cette période de pandémie a créé beaucoup de stress : peur de tomber malade, inquiétude pour les proches restés seuls, organisation difficile de la vie de famille, solitude, charge mentale, impact de la crise sur notre vie professionnelle, incertitude financière, … Tous ces problèmes engendrent anxiété, insomnie, voire même dépression.

On a ainsi vu naître une véritable crise psycho-sociale. Les impacts en sont malheureusement plutôt durables. Cette période a laissé des séquelles chez les adultes, comme chez les enfants.

Le rythme circadien (notre horloge interne de sommeil) a été mis à rude épreuve. L’enfermement, le manque de contact avec autrui et le peu d’activité physique ont été très mauvais pour notre hygiène de sommeil.

Tout le climat d’incertitude, directement lié à la crise du covid, continue donc encore d’impacter nos nuits… 

 

Les conseils pour mieux dormir

Pendant le premier confinement, l’INSV a promulgué une liste de conseils pour garder des nuits apaisées. Ces recommandations restent valables hors confinement, pour retrouver une bonne hygiène de sommeil :

  • Ne pas décaler ses horaires de lever et de coucher : avoir un rythme régulier est la clé pour bien dormir. Attention au Jetlag de sommeil !

  • Prendre la lumière du soleil : s’exposer à la lumière du jour dès le matin, permet au corps de bien s’approprier le rythme éveil-sommeil.

  • Pratiquer une activité physique régulière : attention cependant, évitez de faire du sport 3 à 4 heures avant de vous coucher. Vous pourriez avoir de sérieuses difficultés à vous endormir.

  • Ne pas dépasser 20 minutes de sieste pas jour.

  • Réduire la consommation de café, de tabac, de coca ou de tout autre excitant. Éviter notamment d’en consommer après 14 heures.

  • Limiter au maximum le temps d’écran (pas d’écran dans la chambre à coucher et pas d’écran 1 à 2 heures avant l’heure de dormir).

  • Avoir une alimentation équilibrée : ne pas manger trop gras le soir, pour éviter une digestion difficile.

  • Créer un environnement propice à l’endormissement : obscurité, silence, bon matelas, température de la chambre comprise entre 18 et 20 degrés.

 

C'est un fait. La pandémie a chamboulé notre sommeil. Les symptômes respiratoires et neurologiques du covid peuvent perdurer de longs mois et affecter nos nuits. Toute l’incertitude engendrée par cette pandémie a également eu un impact négatif sur notre sommeil. À présent, de nombreux Français se plaignent encore de troubles du sommeil.

Il est pourtant indispensable de réagir. Un mauvais sommeil n’est pas sans conséquences sur notre santé. Pour cela, il est important de retrouver un rythme régulier de sommeil et de mettre en place toutes les mesures nécessaires, pour un sommeil apaisé et des nuits zen.

Essayez SleepSoon® !
UN SOMMEIL FACILITÉ,
DE QUALITÉ ET EN QUANTITÉ SUFFISANTE

Commander